Le disque dur permet de sauvegarder et stocker des données même si votre ordinateur est éteint à l’inverse de la mémoire vive qui se supprime quand vous redémarrez votre PC. C’est la matière la plus vulnérable de l’ordinateur et aussi, celui qui accentue le plus la performance d’un PC. C’est pourquoi savoir choisir un bon compromis sur ce mémoire de masse est primordial pour donner du peps à votre PC.

Spécificités d’un disque dur

Un disque dur est composé d’une coque en aluminium, de composants électroniques, ainsi que de plateaux qui souvent sont empilés les uns sur les autres. Ces plateaux sont généralement, des plaques en verres ou en céramiques, mais peuvent également être construits en métal rigide. En plein travail, ces plaques tournent entre 4 000 et 15 000 tours par minute. Par ailleurs, les données sont marquées sur les plaques tournantes sous forme de données analogiques, qui sont lues par des têtes magnétiques électroaimants. Ces dernières, qui se baissent et se soulèvent lors de l’écriture ou de la lecture des données. Tout cet ensemble est confiné dans un socle totalement hermétique, car la moindre particule de poussière peut endommager totalement le disque.

Types d’interface des disques durs

On distingue trois sortes d’interface sur les disques durs. Ces interfaces ont chacune leurs propres connectiques et spécificités. On trouve en premier, l’interface de type IDE. C’est une interface qui offre la possibilité de brancher 4 composants en même temps (par exemple : disque dur, lecteur CD, Lecteur carte, etc.). On note une forte progression dans l’évolution de l’IDE, qui, à ses débuts, présentait une lenteur inégalable. Aujourd’hui, sa vitesse de transfert atteint les 133 mo par seconde. On retrouve ensuite l’interface SATA. C’est une version évoluée de l’IDE. Le concept de transmission des données se fait désormais, par un BUS en série, caractérisé par une nappe plus fine de ces disques. Pouvant atteindre les 300mo/s, ces disques durs sont nettement plus rapides que les IDE. Et enfin, il y a l’interface SCSI. C’est une interface permettant la gestion de plusieurs disques durs. Elle est principalement recommandée étant donné sa stabilité de transfert. C’est une carte adaptatrice sur un emplacement PCI ou ISA, chargée de gérer les transferts de données.

Types de disques durs

Autrefois, on ne disposait que d’une sorte de disque dur sur les ordinateurs. Ce dernier était monté sur les unités centrales au format 3,5′. Avec l’apparition des ordinateurs portables, ce format a été réduit au 2.5′. Ce qui a permis à l’ordinateur d’être plus léger et moins encombrant. On trouve aussi la nouvelle génération de disque qui est la plus rapide actuellement sur le marché. Il s’agit de la SSD ou Solid State Drive. Cette version est très compacte, offrant une vitesse de transfert très rapide et souvent utilisé, plutôt pour le stockage système que des données, du fait de sa super vitesse. Ce disque peut démarrer le PC en trois secondes au lieu des minutes habituelles sur les autres types de disques. Il existe également la version portable, un 2,5′ monté dans un rack de transport, où il est possible de transporter vos données importantes juste en le branchant sur un port USB pour copier/transférer vos données. Les constructeurs d’aujourd’hui proposent des versions waterproof, ou antichocs de ce modèle, afin d’assurer une sécurité maximale au disque dur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *